1

Faculté de Pygologie : réponse n°2

Rappel de la question choisie par Monsieur l’Inspecteur des Etudes Postérieures :

Sujet d’étude : Si l’on part du principe qu’une paire de fesses est circulaire et peut laisser imaginer la représentation d’un cadran d’horloge, la raie médiane pouvant être assimilée à des aiguilles, force est de constater que ces dernières restent bloquées sur la position de 6 heures précises.

A quoi est dû cette anomalie de la nature ? L’heure donnée a-t-elle une signification particulière ou partie culière ?

Réponse du Sérénissime Grand Maître Christian Bruon

« Cette conception pendulaire du cul a une histoire.

Les Romains déjà cherchaient à mesurer le temps et le faisaient à l’aide de cadrans hémisphériques ou shériques à oeilleton zénital. Citons entre autres les « hemicyclium excavatum ex quadrato ad enclimaque succisum » et « scaphe sive hemisphaerium ». Force est de constater l’importance des hémisphères et sphères dans cette première approche.

C’est en 1669 que Simon Cussonet, Torel (Eure), posa la première base de travail. Après un échec cuisant pour avoir essayé de prendre sa vessie pour une lanterne et s’être gravement brûlé, il fit une première tentative qui s’avéra fructueuse. Il n’avait pas encore pensé aux aiguilles et pourtant chaque heure marquée de façon sonore le fit nommer Sonneur. Chaque soir il déambulait le cul nu en souhaitant à chacun de dormir en pets.

En 1902, c’est le Cirque Khuler qui proposa un numéro de pétomane resté célèbre. L’artiste marquait les secondes avant d’éteindre une série de bougies devant une foule en délire. 

Il n’est donc pas étonnant que la Faculté de Pygologie de Paris s’intéresse à ce phénomène.

Avant d’aller plus loin dans l’analyse des aiguilles, signalons que seules les horloges mâles sont équipées d’une trotteuse située sur l’autre face, sauf en Suisse, patrie de la mesure du temps, où elle est remplacée par un coucou.

Si la forme et les aiguilles confirment l’omniprésence de l’horloge et du temps dans la conception pendulaire du cul, il n’en est pas de même pour la position immuable des aiguilles bloquées sur six heures.

Il convient tout d’abord de donner une signification profane de ces 6 heures pétantes pourrions-nous dire afin d’apporter un premier indice.

Six heures n’est pas un horaire comme les autres : cela correspond au milieu exact du cinq à sept. Et chacun sait que si nous prenons en compte les préliminaires et autres délicatesses, six heures est le moment le plus ardent, nous pourrions dire où le cul est au zénith du cinq à sept.

D’autre part, si nous travaillons sur le groupe de mots « à six heures » et que nous le retournons, nous obtenons « heures assises » et nous sommes assis sur notre séant.  

La position « six heures » n’est donc pas un hasard et s’inscrit dans une logique temporelle.

Une analyse plus ésotérique nous transporte vers des interprétations plus symboliques et alchimiques.

Le nombre 6 correspond à la sixième lettre de l’alphabet : le F, cette lettre renvoyant à Fesses, le mot contenant lui-même six lettres.

Les divisions du temps se font encore aujourd’hui sur la base du chiffre 6, selon l’héritage babylonien

D’autre part, 6 est un chiffre pair : il contient en lui deux choses identiques et distinctes. La symétrie, un élément qui ne nous laisse pas indifférent.

le 6 est union et équilibre. Sur le plan ésotérique, il évoque la rencontre de deux mondes complets, laissant entrevoir un point de correspondance décisif.

Il est souvent interprété comme l’union du macrocosme (le Tout, le cosmos) et du microcosme (l’homme).

Par le 6, l’homme entre en harmonie avec l’univers : il se superpose au monde, il s’intègre et fusionne dans lui. Cette intégration est avant tout spirituelle : c’est une prise de conscience intime de notre condition, menant à l’apaisement et à la sagesse.

Le monde fut créé en 6 jours

Le 6 renvoie donc bien au Fondement de l’Humanité, et n’est-ce pas là notre but ultime « Main tenir Montmartroisement et internationalement, sur des bases solides et palpables, le fondement de l’Humanité »

Terminons par deux constatations qui corroboreront notre propos.

La pendule de Faucul montre la rotation des fesses en fonction de chaque hémisphère, dans le sens horaire dans l’hémisphère nord et le sens inverse des aiguilles d’une montre pour l’autre. Ce qui nous prouve bien la relation de proximité entre le cul et la pendule. Rappelons pour être complet que la pendule de Faucul effectue un tour complet en un jour sidéral aux pôles mais qu’ailleurs la période est plus longue et doit être divisée par le sinus de la latitude auquel est retranché le carré de l’hypoténuse des deux hémisphères.

Enfin, puisque nous évoquons le temps, ne dit-on pas quand nous nous pressons, quand nous nous « bougeons le train » et que nous sommes en retard : « j’ai le feu au cul ».

Pour conclure et apporter une réponse définitive et bien sentie à la question il est certain que c’est la raie de la pendule qui bloque les aiguilles.

Vaste question évoquée par les Sages de la Faculté pour laquelle j’espère avoir apporté mon humble contribution.

La Faculté de Pygologie est un organe dont le Cul s’honore.

J’ai dit.

Ad majorem culi gloriam

Christian Bruon

Sérénissime Grand Maître

De la Confrérie des Chevaliers du Taste-Fesses

Grand Commandeur de l’Ordre du Cul bordé de nouilles