FESSETIN D’ETE 2018

           

Notre FesseTin d’été a eu lieu le Vendredi 25 Mai 2018 au restaurant « Chez Françoise »

Au cours de cette soirée quatre impétrants, Marie-Danielle Béguin, Gilles Bonamy, Nicolas Godet et David Gozlan ont été intronisés.

Un grand nombre de Chevalières, Chevaliers, Hautes Fessières, Hauts Fessiers, Dignitaires, amis fervents et Cul rieux avaient réservé leur place pour ce moment fessetif.

Une délégation conséquente et bien sentie de notre Commanderie de Bruxelles était présente, encadrée par le Vice Chancelier, Grand Maître de la Commanderie Belge, Raymond Michiels, dit « Raie ».

Le sérénissime Grand Maître leur a souhaité à tous la bienvenue dans son discours.

Jean-Loup Bouvier, Président de la Commune Libre de Montmartre, nous a dit quelques mots sur Bernard Salmon Membre Fondateur sans qui notre Confrérie n’aurait certainement pas vu le jour en 1959.

La Manécanterie de la Confrérie sous la houlette de Françoise Dallay, Grande Culratrice, Cheffesse de Choeur, Maîtresse de Chapelle a ensuite oeuvré.

Notre Chevalier Guy Léger a ponctué la soirée de chansons montmartroises et internationales.

Le Grand Inquisiteur, Christian Eychen, a prononcé ensuite son réquisitoire et s’est déclaré favorable à l’intronisation des profanes.

A la suite de ce discours, nos quatre impétrants ont subi les épreuves et ont été faits Chevaliers du Taste-Fesses par notre Sérénissime Grand Maître.

Puis le Chevalier Fabrice Lebas a été élevé au rang de Dignitaire de l’Ordre et nommé Vice Chancelier de la Commanderie Niçoise « la Raie d’Azur » que notre Grand Maître l’a chargé de créer. Il s’est engagé à se déplacer pour allumer les feux de cette nouvelle Commanderie dès que notre Vice-Chancelier aura réalisé le projet.

Une belle soirée achevée sur la rituelle « chaîne d’oignons » au son de notre chanson « Popotin d’abord ».

Prochain Fessetin à Bruxelles en Octobre, puis à Paris en Novembre.

Terminons par notre devise : « Tout bonheur que la main n’atteint pas n’est qu’un rêve. »

Discours du Sérénissime Grand Maître

Discours du Grand Inquisiteur

PROCHAIN FESSETIN

 

LE VENDREDI 30 NOVEMBRE 2018

 

MEME LIEU – MEME HEURE

GALERIE PHOTO DU GRAND CUL REPORTER ALAIN BACOUEL 

 

ngg_shortcode_0_placeholder » template= »/home/bruon/public_html/newtf/wp/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/ngglegacy/view/gallery-caption.php » order_by= »sortorder » order_direction= »ASC » returns= »included » maximum_entity_count= »500″]




INSCRIPTIONS AU GRAND FESSETIN D’ETE PARISIEN

Notre Grand Fessetin Parisien d’été se tiendra le VENDREDI 25 MAI 2018 à partir de 19h au restaurant « Chez Françoise » à Paris.

Si vous souhaitez y participer il est impératif de réserver en envoyant un mail à reservation@tastefesses.info en indiquant votre Nom, Prénom ainsi que le nombre de personnes.

Merci.

La participation à la soirée est de 38 €.

Le restaurant propose un service de voiturier. Si vous souhaitez en bénéficier merci de bien vouloir le régler directement.




FETE DE LA SAINTE FESSE

Gloire à nos Passés Grands Maître, Léo Campion et Yvon Tanguy qui ont rejoint la Fesse Eternelle,

Sous le Haut Patronnage de la Vénus Callipyge, des Sans-Culottes, de Monseigneur le Duc de Bordeaux, du Cul Cul Clan, de la Régie Autonome des Transports parisiens et du Satyre du Bois de Boulogne.

En ce 9 Mai, jour anniversaire de la Création de notre Ordre, je vous souhaite à tous une excellente Fête de la Sainte Fesse.

Le Grand Maître




GRAND FESSETIN PARISIEN LE 25 MAI

Notre Grand Fessetin Parisien d’été se tiendra le VENDREDI 25 MAI 2018 à partir de 19h au restaurant « Chez Françoise » à Paris.

Si vous souhaitez y participer, réservez en envoyant un mail à reservation@tastefesses.info en indiquant votre Nom, Prénom ainsi que le nombre de personnes.

La participation à la soirée est de 38 €, l’adhésion annuelle de 12 €.

Le restaurant propose un service de voiturier. Si vous souhaitez en bénéficier merci de bien vouloir le régler directement.

De nouveaux impétrants se présenteront à vous. Ils affronteront ces terribles épreuves comme nous l’avons fait avant eux.

S’ils réussissent, et s’ils acceptent de faire avec nous le serment du Jeu de Paume, ils rejoindront notre Noble Confrérie en étant adoubés Chevaliers du Taste-Fesses.

Ils connaîtront alors ce bonheur dont il est question dans notre devise et accéderont à la lumière de la Sainte Fesse.

Comme le disait notre regretté Passé Grand Maître Fondateur Léo Campion dans son « cantique de la Sainte Fesse :

Partout, chez la Grande Duchesse

Chez le bougnat, sous l’oriflamme

Parmi les dames patronnesses

Dans un palanquin, au hammam

En correctionnelle, à confesse

Prônons ad vitam aeternam

La primauté de Sainte Fesse

Ad majorem Cuti gloriam…




LA SAINT LEO A BRUXELLES LE 28 AVRIL

Le Fessetin de la Saint Léo se tiendra à Bruxelles le Samedi 28 Avril 2018.
Le Vice-Chancelier de la Commanderie nous a fait parvenir l’invitation Offessielle.

St Léo 2018




FESSETIN PARISIEN D’HIVER

  

Notre FesseTin d’hiver a eu lieu le Vendredi 24 Novembre 2017 au restaurant « Chez Françoise »

Au cours de cette soirée deux impétrants, Guy LEGER et l’Amiral de la Flotte de Montmartre Georges VAL, ont été intronisés.

Bon nombre de Chevalières, Chevaliers, Hautes Fessières, Hauts Fessiers, Dignitaires, amis fervents et Cul rieux avaient réservé leur place pour ce moment fessetif.

Le sérénissime Grand Maître leur a souhaité la bienvenue. Il a annoncé la renaissance de la « Manécanterie » de la Confrérie et a confié à Françoise Dallay, la Grande Culratrice, le soin de la diriger en devenant Cheffesse de Choeur, Maîtresse de Chapelle, succédant ainsi dans l’histoire du Taste-Fesse à Jean Yanne qui avait occupé, le permier, cet office.

Il a poursuivi en annonçant la sortie du journal « Le Cul », vendu à cette occasion « entre deux chaises ». Le journal sera prochainement mis en vente en ligne sur notre site. (2€ + frais d’expédition).

Il a rappelé enfin que les deux impétrants qui se présentaient pour être intronisés devraient faire preuve d’un courage exceptionnel pour surmonter les terribles épreuves qui les attendaient.

A la suite de ce discours, Jean-Loup Bouvier, Président de la Commune Libre de Montmartre, nous a dit quelques mots sur Pierre Dac qui figure parmi les Membres Fondateurs de notre Confrérie en 1959.

Au cours de la soirée, la Manécanterie, puis nos nouveaux Chevaliers ont assuré l’ambiance musicale, avec des chants sur la Fesse, mais aussi sur Montmartre.

La Confrérie revient ainsi sur son fondement (et c’est bien naturel) puisqu’elle est, ne l’oublions pas, Montmartroise et Internationale.

Notre Sérénissime Grand Maître a aussi remercier « Chez Françoise » qui accueille nos fessetins depuis presque dix ans. Il a offert la médaille de notre Ordre à Pascal Mousset, Directeur du Restaurant et à Philippe Léglise, le Chef, en précisant à ce dernier que cette décoration offessielle était l’équivalent du « Beau Cul d’Or »

Terminons sur cette citation rapporté par notre Sérénissime Grand Maître : « Fais confiance à tes fesses, elles seront toujours derrière toi. » et par notre devise : « Tout bonheur que la main n’atteint pas n’est qu’un rêve. »

Discours du Sérénissime Grand maître du Vendredi 24 Novembre 2017

Tastefesses-PierreDac (002)

La Galerie des Photos de la soirée se trouve ci-dessous

PROCHAIN FESSETIN LE VENDREDI 25 MAI 2018

MEME LIEU – MEME HEURE

GALERIE PHOTO DU GRAND CUL REPORTER ALAIN BACOUEL 




ET LE CUL PARUT

« Le Cul », journal Officiel (Offessiel) de la Confrérie des Chevaliers du Taste Fesses sera disponible le 24 Novembre 2017. Il s’agit d’un « petit » Cul de 12 pages qui, nous l’espérons, donnera un air de Fesse à vos longues soirées d’hiver. Il a été réalisé dans l’esprit Montmartrois et International qui a toujours animé notre Confrérie depuis sa création en 1959.

Notre Passé Grand Maître Fondateur Léo Campion nous avait enseigné que « Le Cul » paraît « quand il veut, où il veut et comme il veut ». On compte plusieurs numéros et formes du Cul depuis les origines, mais sa parution irrégulière n’a jamais eu pour signification l’arrêt du Cul.

« Le Cul » sortira donc lors de notre Grand Fessetin parisien du 24 Novembre. Il sera en vente entre deux chaises.

« Le Cul »  –  Novembre 2017  – 2€

 




GRAND FESSETIN PARISIEN LE 24 NOVEMBRE

Notre Grand Fessetin Parisien d’hiver se tiendra le VENDREDI 24 NOVEMBRE 2017 à partir de 19h au restaurant « Chez Françoise » à Paris.

Si vous souhaitez y participer réservez en envoyant un mail à reservation@tastefesses.info en indiquant votre Nom, Prénom ainsi que le nombre de personnes.

La participation à la soirée est de 38 €, l’adhésion annuelle de 12 €.

Le restaurant propose un service de voiturier. Si vous souhaitez en bénéficier merci de bien vouloir le régler directement.

De nouveaux impétrants se présenteront devant vous. Ils affronteront ces terribles épreuves comme nous l’avons fait avant eux.

S’ils réussissent, et s’ils acceptent de faire avec nous le serment, ils rejoindrons notre Noble Confrérie en étant adoubés Chevaliers du Taste-Fesses.

Ils connaîtront alors ce bonheur dont il est question dans notre devise et accéderont à la lumière de la Sainte Fesse.

Comme le disait notre regretté Passé Grand Maître Fondateur Léo Campion dans son « cantique de la Sainte Fesse) :

Partout, chez la Grande Duchesse

Chez le bougnat, sous l’oriflamme

Parmi les dames patronnesses

Dans un palanquin, au hammam

En correctionnelle, à confesse

Prônons ad vitam aeternam

La primauté de Sainte Fesse

Ad majorem Cuti gloriam…

 

 




FESSETIN DU 9 JUIN 2017 A PARIS

Notre FesseTin d’été a eu lieu le Vendredi 9 Juin 2017 au restaurant « Chez Françoise »

Au cours de cette soirée deux impétrants, Bernard COMBRICHON et Albert MESLAY, ont été intronisés.

Après avoir souhaité la bienvenue à tous les participants, le Sérénissime Grand Maître Christian Bruon a donné des nouvelles de la santé de notre Grand Maître d’Honneur, Jean-Pierre Chimberg, récemment hospitalisé et qui se remet doucement.

Il nous a ensuite fait un compte-rendu du repas de la Saint Léo à Bruxelles, auquel il participait, accompagné d’une délégation. Il a installé le nouveau Vice-Chancelier Belge, Raymond Michiels et le nouveau Grand Maître Adjoint de Belgique, Philippe Degouis.

Puis il a procédé à des nominations de Dignitaires de la Confrérie.

Grande Argentière Manipulatrice d’Ecus : Marithé Bruon

Grande Moutardière Organisatrice des Manifessetations Cul turelles, Seconde Main occulte : Annie Wilzuis

Grand Cul Reporter Envoyé Fessial Permanent : Alain Bacouel

Grand Gonfalonier : Pascal Couroyer

cliquez ci-dessous pour télécharger le discours complet

Discours du Serenissime Grand Maitre

La soirée s’est poursuivie par l’intronisation des deux nouveaux Chevaliers, vous trouverez la reportage du Grand Cul Reporter ci dessous.

PROCHAIN FESSETIN LE VENDREDI 24 NOVEMBRE 2017

MEME LIEU – MEME HEURE

 




LA FESSE LYONNAISE

    Travail d’intronisation de Bernard Combrichon le 9 Juin 2017

Sérénissime Grand Maître,

Belins ,Belines,

Je me présente à vous ce soir pour tenter de rejoindre votre noble Confrérie.

Je vais essayer d’en être digne en vous parlant de la Fesse Lyonnaise.

J’arrive en effet de Lyon ville dont le maire qui vient de partir à l’intérieur se nomme Collomb: c’est une bonne entrée en matière.

Gérard Collomb, fils de Marc Collomb (marque colon) et de Marcelle Cuissard.

Lyon se situe dans un couloir naturel (lui aussi), il comporte aussi un saint siège, celui de la Capitale des Gaules.

A la Renaissance Lyon devient capitale de la soie.

L’expression « péter dans la soie » aurait été inventée à Lyon par un canut aérophagique ayant mangé trop de tablier de sapeur non sans reproche comme vous pouvez l’imaginer.

Lyon s’illustra aussi par les industries pharmaculogiques (peut-être liées au problème de digestion cité plus haut) mais aussi de l’image.

Patrie des Frère Lumière, c’est la capitale du cinéma même si le FesseTival  se déroule à Cannes. Le cinéma dont Stanley Lubrique disait : « Mieux vaut être cul dans un film à texte que texte dans un film à cul. »

Lyon est aussi une grande cité étudiante avec 4 universités et plusieurs grandes écoles qui permettent aux Lyonnais de se former dans l’enseignement postérieur.

La ville est inscrite au patrimoine mondial et CulTurel de l’Unesco.

Géographiquement, Lyon est installé juste sous le Mont d’Or, fondement lui-même du bas du Massif Central.

Des villes sont dédiées à ce mont : Saint Cyr, Champagne, Saint Didier ou Collonges au Mont d’or, bien connu avec Paul Bocuse (rien que la consonance nous inspire) une cuisine qui n’est ni molle ni culaire. J’y reviendrai.

Le Mont d’Or voilà qui nous parle, et les Romains lui vouaient une admiration sans limite et y organisaient des rassemblements fessetifs en partie culière à Ecully et dans la ville voisine Tassin le Demi Lune . Vous aurez noté les patronymes des villes proches du Mont d’Or.

Plancus, de son vrai nom Lucius Munacius Plancus, homme politique de la fin de la République romaine et du début du règne d’Auguste, Lieutenant de Jules César pendant la guerre des Gaules et la guerre civile contre Pompée, devint proconsul de la Gaule chevelue en 43 av. J.-C.

C’est pendant son gouvernement de Gaule qu’il a fondé Lugdunum, ce qui revient à dire que le fondement Lyonnais a été créé par un Plancus.

Du côté de la gastronomie, la fesse est partieCulièrement riche. La cuisine ni molle ni culaire est une constante de Lyon.

La rosette, d’abord, contraire de sa correspondante anatomique, puisque la rosette est molle quand elle est jeune et dure quand elle est vieille alors que…

Le Jésus ensuite, fruit d’un long affinage, emmailloté dans sa peau et son filet, dégusté à l’origine au moment de Noël, et qui comportait les meilleurs morceaux du cochon, la fesse en particulier.

Avec tous ces produits de choix, à Lyon on mâchonne pour se remplir l’embruni en hommage aux trois rivières qui coulent : le Rhône, la Saône et le Beaujolais.

Afin de mouiller la meule et de célébrer le 3ème fleuve Lyonnais, il est impératif de saisir le Pot Lyonnais. Cette bouteille de 46cl est aussi appelée gros cul en raison de son fond de 4cm d’épaisseur. Ce cul lourd permettait au bistrotier de lancer le pôt sur le zing sans le renverser.

Et puis après le mâchon, on va bouillaver les bonnes fenottes en remontant avec la ficelle au septième ciel de la colline de Fourvière.

La langue lyonnaise est truculente. La mère Cottivet, grande figure lyonnaise est restée célèbre pour sa phrase « Quand vous descenderez, montez donc, vous verrez le ptit comme il est grand »

Les gognants, niquedouilles, et autres torchebugnes, après avoir gouté les gratons, et bu trop de beaujolais, vont rentrer dans la traboule de leur fenuse en faisant attention de ne pas s’écafairer le picou dans les équevilles.

Les gones, aiment bien aller à la chasse aux vers luisants appelés culuits, les nuits d’été.

En langage lyonnais, la fesse c’est le darnier. Quand on tombe dessus on fait un patacul.

Le lyonnais qui a donné toute sa dimension à l’honorable fessier est bien sur l’illustre Frédéric Dard, dit San antonio. On lui crédite 15000 mots nouveaux de la langue française.

A Lyon le Dard (Frédéric) est au cul ce que la quenelle et l’andouillette sont à notre gastronomie.

Je ne vous ferai pas une liste exhaustive, vous me direz : à l’impossible nul détenu, comme on dit à la Santé ! mais je ne résiste pas au plaisir de vous citer quelques expressions et synonymes :

« Je me retirai sans bruit, comme d’un cul frigide, heureux comme un eunuque qu’on vient de rembourser »

Au tribunal il y a « l’bâtonneux, l’garde des sottes, le suce-titube, le pauv’cureur de la raie publique »

L’homme honnête (ou marié) n’hésite pas à faire son m’éencule pas

Et se précipite comme un suppositoire dans le rectum d’un géant

Les amoureux des sports d’hiver retiendront que la piaule était fraîche comme le cul d’un champion de bob

Citons enfin

La fesse est un quartier de lune

C’est Cul FD

Le béat bas du cul

Les pets ne sont que des soupirs de cul

Con vingt culs

Le joufflu

Le borgne

La bonde

Le où je pense

Le moulin à vents

Les deux sœurs

L’arrière boutique

Le cadran lunaire

Le revers de la médaille

La banlieue

Le baba du pauvre

L’abbaye de Cluny

Le flaquet

Le reposoir

L’arobase

L’entrée de service

L’isoloir

Le ni vu ni connu

Le petit guichet

La porte dérobée

Le saint jean le rond

La sortie de secours

Et même le « Bernard », qui est mon prénom.

Merci Beau Cul Monsieur Dard.

Bon les jeunes,c’est pas tout,faut que j’y aille,je bajofle,je cancane comme une catole comme ma canante fenotte qui doit m’attendre avec une salade de groins d’âne,un claqueret bien  mûr avant que le jeune gone d’à côté ne vienne l’artiller sur la table de la cuisine au milieu des gratons avec son chibre gros comme une rosette.

Alors donc, Chères fenottes,chenuses colombes,je vous la coque de tout coeur et vous fait péter la miaille et plus si affinité.

Ah ! J’oubliais….

Il est un personnage dont je ne vous ai pas parlé mais qui est typiquement Lyonnais. C’est Guignol.

Vous connaissez tous ce personnage ainsi que ses deux compères Gnafron et Madelon. Ils sévissent dans les petits théâtres depuis 1808.

Je ne vous en ai pas parlé car l’analogie avec la fesse n’est pas évidente.

Même si on dit parfois en regardant mon anatomie que j’ai un beau guignol devant et un gros gnafron derrière, la comparaison est légère et, comme on dit à Lyon, ne va que d’une fesse.

Il existe pourtant un rapport étroit entre la fesse et Guignol. Je vais vous le montrer.